Qu’allez-vous apprendre de cette épreuve de confinement ?

De chacune de nos épreuves, il y a une leçon à tirer. Le confinement nous permet de nous retrouver nous-mêmes, de faire le point, de réfléchir au sens de sa vie. Pour un chrétien, cela donne aussi l’occasion de renforcer son lien à Dieu par la prière et la méditation. Puisse cette épreuve nous
apprendre à nous remettre en question, à oser nous interroger sur nos modes de vies, de consommer, sur nos relations familiales et sociales. Quel sens voulons-nous donner à notre vie ?

Nous nous sentons solidaires de toute l’humanité confinée, nous partageons la même épreuve quel que soit notre pays, notre religion, notre compte en banque, notre milieu social, notre âge. Tant mieux si cette crise nous fait prendre conscience que nous sommes solidaires et que nous habitons la même maison commune, la Terre que nous avons a protéger.
La survenue brutale de cette épidémie nous fait prendre conscience de la fragilité de la vie. Quelle place donnons-nous dans nos vies aux plus fragiles, aux plus faibles, aux plus pauvres ?

Nous souffrons je l’espère du fait de ne pouvoir nous retrouver, célébrer, communier mais beaucoup ont retrouvé la beauté de partager la foi en famille, de prier ensemble, d’échanger sur la Parole de Dieu.
Nous avons été contraints de nous arrêter pour prier, penser aux malades, à leur famille et à tous ceux qui se dévouent pour les soigner.
Alors à quoi ressemblera, selon vous, l’après ?

À Pâques, nous fêtons la mort et la résurrection de Jésus-Christ, la victoire de la vie sur la mort et de l’amour sur la haine. Ce message est une extraordinaire source d’espérance, puisqu’il nous révèle que, d’un mal absolu, Dieu peut tirer un bien plus grand qui dépasse infiniment tout ce que nous pouvions désirer. Que cette épreuve raffermisse notre foi, notre sens de la communauté et du partage.
Alors que voulons-nous garder de ce que cette épreuve nous fait découvrir ?