La prière de l’offertoire

Au cours de la prière de l’offertoire le prêtre dit au nom de toute la communauté cette prière : « tu es béni Dieu de l’univers toi qui nous donne ce pain (ou ce vin) fruit de la terre (ou de la vigne) et du travail des
hommes ; il deviendra le pain de la vie ».

Nous offrons le fruit du travail de la terre (ou de la vigne) et nous offrons le fruit du travail des hommes. Le travail, une bonne partie de l’humanité en a été privé ces dernières semaines. Il est essentiel à la vie de l’homme, comme la nourriture et c’est ce qui nous est essentiel que nous offrons à Dieu tout en reconnaissant qu’ils sont un don qu’il nous fait. Nous déposons ces dons sur l’autel (ou la Table du Seigneur), et l’autel c’est le Christ (et le Christ sur la croix), qui est le centre de toute la liturgie.

Nous apportons donc au Christ ce qui nous est essentiel, le pain et le travail. Mais le vin, on peut s’en passer, il n’est pas essentiel à notre survie. Pourtant il exprime la joie, la fête, la gratuité et l’amour. Nous reconnaissons que tous ces dons viennent aussi de Dieu, nous lui rendons grâce et nous les lui offrons.

L’acte d’offrir à Dieu, nous engage. C’est toutes nos vies avec tout ce que cela comporte : travail, nourriture, joie, fête, famille, amour, prières, souffrances, maladies, etc…que nous offrons comme une louange au Seigneur. Cette offrande ou cette louange nous engage à donner une valeur nouvelle à nos vies.

Puisse l’Esprit Saint venir sur chacun de nous pour faire de chacune de nos vies une louange vivante à Dieu.