Nous disposer à vivre Noël

Chaque année, durant le mois de décembre, il me semble que le temps s’accélère et que je n’arriverai pas à tout faire avant la fête de Noël. C’est ce que saint Joseph a vécu. Quitter Nazareth, partir vers Bethléem, s’occuper de Marie, du déménagement, trouver un lieu pour que La Vierge puisse mettre au monde son fils ; etc… Tout se bouscule avec toutes les sollicitations et événements incontournables. Dès lors, comment se disposer à vivre Noel ? Pour cela je vous propose deux convictions et une invitation.

La première conviction c’est que Dieu est toujours présent. L’événement le plus marquant de tous les temps, celui qui coupe l’histoire en deux (avant et après la naissance de Jésus), commence dans l’agitation du monde. Mais au cœur de l’agitation et de l’adversité, Dieu est présent, humblement et discrètement, mais il est là, il connaît tout, parce qu’il est le Roi de l’univers, il «gère».
Ma deuxième conviction est que je suis un enfant de Dieu. Si la deuxième Personne de la Trinité (le Verbe) a voulu vivre notre condition humaine dans toute sa beauté, sa fragilité et « habiter parmi nous » c’est pour que nous devenions ces enfants d’adoptions. Nous n’avons pas à avoir peur ! Comme disent les anges aux bergers : « Ne craignez pas … Aujourd’hui, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur ». Le signe de la présence de Dieu qui sauve c’est un nouveau-né, qui a peur d’un nouveau-né? Ma deuxième conviction est donc que je n’ai pas à avoir peur de Dieu, il veut toujours pour moi le meilleur car je suis son enfant. Et tous ceux qui mettent leur foi en Jésus-Christ sont adoptés par lui.
Alors si Dieu est présent, même au cœur de l’agitation. Si nous sommes ses enfants. Alors je vous invite à prendre le temps de nous arrêter pour nous unir aux anges pour louer Dieu, pour chanter la Gloire de Dieu, au plus haut des Cieux et le prier pour tous les hommes qui aujourd’hui encore cherche Dieu. Soyons nombreux à prendre le temps de venir Louer, chanter, danser Mercredi 21 décembre à 19h00 pour nous disposer à vivre Noël.

Père Xavier