L’édito du Père Xavier

Après les solennités de la fin de l’année scolaire avec les baptêmes d’enfants en âge de
scolarité, les premières communions et les temps forts vécus dans notre paroisse, nous
voici à la fin de l’année pastorale et à la veille des vacances.
Vacances ! Ce mot évoque l’évasion, pour certains de beaux voyages, pour d’autres nous
l’espérons, l’occasion de vaquer à quelques occupations agréables et à une saine détente.
Tout cela est tellement légitime, même si nous nous éloignons peu, et même si nous
restons sur place…
Nous souhaitons à beaucoup de nos paroissiens de découvrir de nouveaux horizons non
seulement géographiques, mais aussi culturels et religieux. Voici enfin un nouveau livre en
main…Voilà le temps de visiter une église, le temps unique de laisser jaillir du fond du
cœur la prière silencieuse ou de s’extasier devant les beautés de la nature, ou encore le
reflet de l’invisible perçu dans la bonté d’un regard.
Si nous « sortons » en vacances, nous devons rester préoccupé et solidaire par ce qui se vit
dans notre monde, par cette guerre affreuse et cruelle en Ukraine, par la situation
catastrophique du Liban et de tant d’autres pays. Si la pensée et la prière sont
indispensables à notre vie personnelle et communautaire, elles ne peuvent suffire, elles
sont déjà un acte du cœur, nous unissant à ces chrétiens dans le mystère de la
communion des saints. Que ces temps spirituels nous permettent de voir clair pour nos
engagements à venir.
Chaque fois que nous prions le « Je vous salue Marie », nous saluons et rendrons grâces
pour Celle qui, accueillant le Salut, fut comblée de grâce. Alors prions pour nous, pauvres
pécheurs… pour ce monde dont nous voulons être solidaires.
Prions aussi pour rendre grâce pour tout ce que le Seigneur nous donne de vivre, pour
toutes les belles rencontres, pour la beauté et la grandeur de l’univers qui nous est confié.
Enfin si nous avons la joie d’avoir entre les mains un beau livre qui nous a plu, nous a
nourri, n’hésitons pas à le faire connaître, soit en le signalant par mail soit en le
partageant sur le site Facebook de la paroisse.
Ainsi en vaquant, de ci, de là, nous continuons de cheminer ensemble.
Bonnes vacances.